Première Assemblée générale de l'Oise - Brice Le Gall

Première Assemblée générale de l'Oise

Clermont de l'Oise, le 16 avril 2019


Environ 400 personnes se sont retrouvées mardi dernier pour la première assemblée générale de l'Oise. Après la disparition de la coordination, il s'agissait de proposer un nouveau mode de structuration du mouvement afin de gagner en visibilité et en efficacité. Deux hommes et deux femmes ont donc été désignés pour aller à la rencontre des nombreux gilets jaunes de l'Oise, faire circuler l'information et communiquer sur les différentes revendications.


Le travail de ces référents est autant tourné vers l'intérieur que vers l'extérieur. Si l'un des objectifs est d'améliorer la coordination des futures actions sur le département, il s'agit aussi d'informer et de rallier les nombreuses personnes qui soutiennent symboliquement les gilets jaunes mais qui ne participent pas pour autant concrètement à l'amplification du mouvement.


Dans l'esprit d'une transformation des règles du jeu politique, ces référents ne sont pas à proprement parler des représentants. Il seront révocables lors de la prochaine Assemblée générale prévue dans deux mois. Cette réunion fut aussi l'occasion de remotiver les troupes à un moment où certaines personnes mobilisées peuvent douter. Aux côtés de Priscilla Ludosky et Jérôme Rodriguès, des gilets jaunes de la première heure, des militants, des spécialistes du RIC ou encore des sociologues critiques comme Odile Henri sont venus Informer sur les réformes en cours, la casse des services publics, les différentes pétitions.


Dans la perspective de la constitution d'un large front commun pour désenclaver les initiatives des Gilets jaunes, un rendez-vous est fixé le 27 avril avec des associations, des organisations politiques et syndicales. Un seul et unique objectif pour gagner : faire converger toutes les luttes en cours.

Powered by SmugMug Log In