Les Mariannes picardes s'invitent au Sénat - Brice Le Gall

Les mariannes picardes s'invitent au Sénat

Paris, le 26 juin 2019


Apparues au milieu du mois de décembre en plein mouvement des Gilets jaunes, les Mariannes continuent de multiplier les actions pour interpeller le Président, les institutions et surtout les simples citoyens et citoyennes sur les mesures du gouvernement qui contreviennent aux valeurs de la République.


Vêtues d'un haut rouge à capuche, d'une cocarde,  les corps recouverts d'une peinture grise, elles expriment leur message par leur simple présence sur des lieux hautement symboliques. Telles des statuts silencieuses et immobiles, elles sont venues le 26 Juin en renfort des Gilets jaunes constituants d'Ile de France. En ciblant les Sénateurs, elles souhaitaient leur rappeler leur devoir de contre pouvoir législatif face aux violences policières dénoncées par ailleurs par l'ONU et de nombreuses ONG. 


Cette action, pourtant complètement pacifique et de courte durée, a été très mal accueillie.  La haute assemblée (élue au suffrage universel indirect par seulement 162 000 "grands électeurs") n'a souhaité ni les entendre ni les laisser s'exprimer aux alentours du Palais. La réaction de cette institution, presque toujours présidée par une personnalité de droite depuis sa création en 1958,  symbolise sa fonction sociale et politique aujourd'hui  : celle de maison de retraite pour anciens députés. Elle rappelle la nécessité d'en finir avec les institutions de la 5ème République. 


Pour un autre regard sur le soulèvement des Gilets jaunes : Justice et respect, le 17 Novembre dans les meilleures librairies.

Powered by SmugMug Log In