Contre le coup d'Etat social


Aux amis GJ, militants, artistes, enseignants, travailleurs sociaux... A toutes celles et tous ceux qui n’en peuvent plus de ce monde et qui voient l’urgence de le transformer.


Avec beaucoup d’autres, j’ai choisi de soutenir « l'union populaire » autour de Jean-Luc Mélenchon parce que ce candidat nous semble le seul crédible pour porter les transformations tant attendues par ceux qui n’en peuvent plus de l’injustice, de la misère, du mépris, de l’irresponsabilité.


Le quinquennat de Macron est un désastre à tous points de vue. Les formations de la gauche dite « radicale » sont inaudibles depuis des décennies. Celles de centre gauche sont complètement disqualifiées en raison de leurs inactions et de leurs trahisons passées. Les thèses haineuses et dangereuses de l’extrême droite et de la droite ménagent depuis toujours les intérêts des puissants et ne formulent aucune proposition pour améliorer le sort de ceux qui vivent comme des chiens. Cette situation invite au réalisme, au pragmatisme et à l’action.


Le programme de la France insoumise est actuellement le seul capable de répondre par des propositions concrètes à la triple urgence sociale, démocratique et écologique. Jean Luc Mélenchon est par ailleurs le seul candidat qui, depuis 5 ans, a soutenu sans ambiguïté la plupart des mouvements sociaux dans la rue comme à l’Assemblée. Il est en outre le seul qui a été capable de remobiliser en 2017 une large fraction des jeunes, des classes populaires, des non diplômés, des « sans sympathie partisane », bref de tous ceux qui forment la majorité des abstentionnistes et qui ont le pouvoir de faire basculer des élections.


Alors que la situation est objectivement ouverte pour l’emporter (extrême droite et droite dispersées, formations de centre gauche définitivement enterrées, Président détesté sinon haï par une majorité de la population, etc.), les stratégies déployées pour discréditer en permanence Mélenchon ne doivent duper personne. Elles ne visent qu’un objectif : rendre inaudibles les propositions politiques portées par ce candidat et surtout démobiliser et diviser toutes celles et tous ceux qui ont un intérêt commun à transformer d’urgence le monde social. Le fatalisme et le désespoir ont toujours été les meilleurs alliés des dominants et des gardiens de l’ordre social.


Qu’on aime ou pas l’image du personnage dans les médias, qu’on se dise « apolitique » ou militant de « gauche », il est urgent de réaffirmer un principe élémentaire de solidarité envers tous les damnés de la terre qui survivent avec des emplois précaires et des allocations de misère. Urgent de soutenir tous ceux qui triment parfois 90 heures/semaines pour se voir voler le fruit de leur travail en raison d’un système fiscal profondément injuste ; Urgent de soutenir la petite fonction publique, les artistes, les intellectuels précaires qui subissent de plein fouet les politiques néolibérales. Urgent de réformer la police et l’IGPN pour que les victimes des violences policières, du racisme et des discriminations ordinaires soient enfin défendues et entendues. Urgent, évidemment, d’agir de manière volontariste et déterminée en faveur de la planète et de l’environnement.


C’est la disparition soudaine d’un vieux « soixante-huitard » Gilets jaunes qui m’a convaincu d’écrire ces quelques lignes. Sans trahir sa mémoire, je crois qu’il s’y serait reconnu, à l’instar de tous ces simples citoyens qui, en 2017, étaient portés par un même espoir : celui qu’un autre monde est possible.


Paris, le 16 décembre 2021.


Photos prises le 23 septembre 2017 pendant la marche contre "Le coup d 'État social" organisée par la France insoumise.


© Brice Le Gall - 2020


Mentions légales


Powered by SmugMug Owner Log In