Acte 19 : ne pas céder à l'intimidation - Brice Le Gall

Acte 19 : ne pas céder à l'intimidation

Paris, le 23 mars 2019


En dépit des attaques contre la liberté de manifester dans plusieurs villes de France  (périmètres bouclés, personnes verbalisées pour manifestations non autorisées) et alors que le gouvernement distillait la peur d'une répression encore plus violente que ces dernières semaines (recours à l'armée), de très nombreux Gilets jaunes se sont réunis à Paris pour l'Acte 19. L'itinéraire qui traversait les (derniers) quartiers populaires du nord de la capitale fut l'occasion de rendre visible les nombreuses personnes "racisées" solidaires des Gilets jaunes, et de réaffirmer le sentiment d'une "commune humanité".


Ne cédant ni à la crainte des violences policières, ni aux diverses méthodes d'intimidation du gouvernement, ce mouvement fêtait il y a quelques jours ses 4 mois d'existence. Avec 19 journées de manifestations formelles, les Gilets jaunes sont en train de signer l’une des plus longues mobilisations sociales observées en France depuis 1945. Un record bien peu souligné dans les médias dominants, comme l'est d'ailleurs le travail de renouvellement des formes d'actions collectives pour continuer le combat en province malgré le démantèlement de certains ronds-points.


La rencontre d'un prêtre mobilisé depuis 10 semaines aux côtés des Gilets jaunes devrait faire comprendre l'évidence :  à Paris, le printemps sera jaune. Peut-être aussi dans le reste de la France...

Powered by SmugMug Log In